Matériel de santé

Surblouse lavable, l’équipement individuel qui sauve des vies

Une véritable armure dans le combat contre les virus, la surblouse lavable constitue l’élément central des EPI. Les équipements de protection individuels ne sont autres que la tenue que les soignants portent pour faire face à la pandémie du Coronavirus. Ce tablier existe en différentes couleurs, dont le bleu.

La surblouse lavable remplace les modèles jetables

Souvent en tissu plastifié, la surblouse classique protège les soignants contre les microbes et autres virus. Elle existe en version jetable. Ce qui offre un haut niveau de sécurité. Cependant, les besoins ont tellement explosé qu’il a fallu miser sur des modèles réutilisables. La surblouse lavable a fait l’objet de mobilisation générale du secteur textile depuis le constat de pénurie en matière d’EPI. Après le manque de masques, ce tablier couvrant du cou à la mi-jambe devient également insuffisant. Le personnel soignant a d’ailleurs monté le ton à plusieurs reprises à ce sujet. Le nombre de médecins et de paramédicaux contaminés a même remis en question les dispositifs de protection déjà en place. Actuellement, les marques de prêt-à-porter se sont intéressées aux EPI. Quelques-unes d’entre elles proposent des tabliers ou calots. Des pantalons d’infirmiers sont également disponibles sur le marché. Ces articles sont accessibles au grand public.

Des surblouses lavables offrant sécurité et confort

Entièrement en tissu, la surblouse lavable est une alternative plus accessible remplaçant le modèle plastifié. Elle reste beaucoup plus économique, surtout comparée aux coûts des tabliers jetables. Le porteur de cet équipement ressent un peu plus de confort avec une étoffe plus souple. La surface est épaisse, mais respirante. Ce qui empêche de suffoquer tout en apportant une barrière contre les objets souillant aux alentours. Elle est étanche aux moisissures ainsi qu’à la plupart des organismes vivants. Après l’usage, il suffit de passer l’équipement dans une machine à laver réglée à 60 °C. La température élimine notamment le Coronavirus. Les surblouses en tissu conviennent en milieu hospitalier sous certaines conditions. Elles s’adressent également à ceux qui manipulent des produits chimiques tels que les désinfectants. Les employés de laboratoire pourront aussi compter sur cette tenue.

Un équipement de protection à porter avec précaution

La surblouse lavable n’est pas imperméable. Il serait préférable de ne pas la mettre si le porteur a des contacts directs avec les patients du covid-19. L’équipement n’est pas suffisant en cas de projection de liquide. Ainsi, les équipes d’intervention devront se contenter d’un modèle plastifié. A la rigueur, les surblouses en étoffe souple peuvent convenir en milieu hospitalier, mais devraient être remplacées au bout de 6 heures. Après utilisation, le linge doit directement passer dans une machine à laver à 60 °C pendant au moins 30 minutes. L’idéal serait de changer d’EPI après chaque intervention pour les ambulanciers et ceux qui viennent procurer les soins d’urgence chez les particuliers. Fait anecdotique, les tabliers à manches longues posent un problème pour le lavage des mains. Ce qui les rend inadaptés pour le bloc chirurgical. Les médecins de ce service préfèrent leurs tenues habituelles. Les choses se présentent différemment si le patient sur la table d’opération est effectivement porteur du virus du covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *